Portail Officiel des élèves de l'école AL JABR...

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
MENU PRINCIPAL

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/31/d387398377/htdocs/ALJABRIOTES/libraries/cms/application/cms.php on line 449

Le mot cyber-harcèlement vous dit quelque chose ? Vous en avez sûrement entendu parler ou du moins en déduire le sens par son nom. Sommes-nous réellement conscients de la dangerosité de ce phénomène ?

Le cyber-harcèlement ne se résume pas à se moquer de quelqu’un via les réseaux sociaux ou autre, le cyber-harcèlement « c’est pourrir » la vie d’une personne, voire, la lui ôter.

Mais pourquoi des jeunes comme nous se feraient du mal entre eux? Pour ceci nous devons mieux comprendre ce fléau qu’est le cyber-harcèlement…

Le cyber–harcèlement se fait en insultant la personne ou en la faisant chanter tout en s’appuyant sur des faits de sa vie privée (secret honteux, photo humiliante…etc.) avec une certaine récurrence. Mais encore faut il qu’il ait des éléments de la vie privée de sa victime et cela est malheureusement possible de plusieurs façons :

Le (la) confident(e) de la victime envoie un élément de sa vie privée à un(e) de ses ami(e) proche en croyant que c’est une personne fiable, cette dernière l’envoie à une autre personne et ainsi de suite jusqu'à que ça fasse le tour de l’école et que ça finisse publié sur Internet.

...
Lire la suite

            Quoique les différences entre les systèmes éducatifs européens et celui des États-Unis ne soient pas des moindres, les pistes envisagées par le président français Emmanuel Macron concernant la Réforme du Baccalauréat, avec sa suppression des filières et ses épreuves réduites et personnalisables, ne sont pas sans nous rappeler le modèle universitaire américain. Mais si l’on pourrait voir dans le fonctionnement scolaire de ce dernier un exemple à suivre, ses coûts importants pour les élèves, en revanche, en font un système très inégalitaire aux répercussions assez dangereuses. L’endettement des étudiants atteint ainsi des niveaux inquiétants et l’organisation chargée de faciliter l’accès de ces derniers à l’éducation supérieure ne fait rien pour arranger les choses, préférant amasser les profits malgré sa revendication d’un but non lucratif.

            L’éducation supérieure américaine a la réputation méritée d’une entreprise coûteuse. En effet, bien qu’on compte quelques universités et collèges publics, ces derniers ne sont pas totalement gratuits, atteignant une moyenne de 9 139$ par an pour les élèves résidents de l’État et 22 958$ pour les autres en 2015, et sont loin d’être l’option la plus prestigieuse et la plus intéressante sur la scène universitaire américaine ; celle-ci est dominée par les universités privées, dont les plus renommées peuvent exiger un coût total de 60 000$ par an pour une vie d’étudiant. Ces chiffres importants pourraient pousser à questionner le bénéfice d’un tel investissement, questionnement immédiatement balayé par la valeur grandissante des diplômes sur le marché du travail américain, ne laissant pas de choix aux étudiants. C’est ici qu’intervient le College Board, une organisation américaine à but non lucratif formée en 1899 pour élargir l’accès à l’éducation supérieure. En plus de concevoir et de superviser les tests et examens (SAT et GPA principalement) dont les scores déterminent le niveau des universités que rejoindra l’étudiant, le College Board offre aussi toute une panoplie d’outils et de ressources aux étudiants, parents mais aussi universités et collèges en ce qui concerne les admissions, les bourses et les programmes scolaires adoptés. L’organisation est censée être financée principalement par des dons et est exonérée de toute taxe. À cela s’ajoutent les honoraires nécessaires au passage du test américain le plus important, le SAT. Et c’est là que la nature non lucrative de l’organisation se trouve pervertie, corrompue.

            En dépit du fait que les dossiers constituant les postulations aux universités américaines ne contiennent pas que le score atteint dans le SAT (lui associant bulletins scolaires, lettres de recommandation, essais écrits par le postulant pour présenter son profil, et nombre de papiers sur la situation financière et autres), ce dernier demeure le paramètre le plus déterminant lors de la considération de ces postulations. En effet, sa nature universelle en fait un outil précieux pour les universités en leur permettant de déterminer le niveau réel d’un élève dans un milieu ou les notes élevées se font de plus en plus fréquentes et donc de moins en moins révélatrices d’une certaine excellence (voir graphique), niveau réel qui est traduit en score, en chiffres et qui peut donc être jugé et classé par des machines, facilitant le traitement des quelque 70 000 postulants que reçoivent les universités par an. L’importance du SAT, exacerbée par une inflation inégale des notes dans les écoles, en fait un passage obligé pour tout étudiant, et par le College Board aussi.

            L’étudiant passe donc le test après avoir payé des honoraires pouvant atteindre les 100$ au College Board, après avoir probablement révisé sur des livres vendus par le College Board, reçoit son score à travers le College Board par la manière qu’il désire, avec un plus de 15$ si la manière choisie implique un téléphone, option très désirable quand on sait que les sites de l’organisation plantent souvent à la sortie des scores, l’envoie aux universités qu’il intéresse par le College Board après avoir payé une certaine somme par université et attend alors pendant assez longtemps pour recevoir leurs réponses. En plus de cela, l’organisation offre tout un tas d’autres services, payants bien sûr, comme la vérification du score à 55$ et un service de FAQ à 18$. À côté de cela, l’organisation opère aussi une vente des données personnelles des étudiants aux recruteurs et aux collèges. Étant donnés le nombre de lauréats et la quantité de prix à payer, l’on n’est pas surpris de voir que le président de l’organisation touche ainsi 750 000$ par an et que le salaire moyen de ses exécutifs est de 300 000$ par an. L’organisation à but non lucratif agit alors plus comme une entreprise à monopole qu’autre chose, une image renforcée par son entente avec les autres organisations qui gèrent les tests alternatifs au SAT, fixant les honoraires de passage à un certain niveau.

            Cette multitude de coûts secondaires, auxquels on ajoute les coûts exorbitants des universités pour la grande majorité qui n’a pas pu profiter des bourses offertes, ont pour conséquence un autre grand problème de l’éducation américaine : l’endettement étudiant. En effet, face au prix de l’éducation, nombre d’étudiants se trouvent obligés à emprunter, une situation si répandue (7 étudiants sur 10 quittent l’université endettés) que la dette étudiante atteint un total national d’1 billion de dollars, faisant d’elle la deuxième dette la plus importante nationalement après l’hypothèque. Une dette aggravée par l’augmentation des coûts universitaires suite à la baisse des aides gouvernementales qui se caractérise par une politique de collecte fiscale agressive et insidieuse, qui n’est pas excusée par la banqueroute, et qui peut aller jusqu’à des poursuites en justice.

...
Lire la suite

Une flaque rouge au­dessus de cette eau bleue
Voyage paisiblement au gré du courant
Guidée par les vagues, cette tâche de feu
Emmène une âme vers l'éternel firmament

Assise sur les rochers blanchis par le sel
Ses beaux yeux fixant au loin l'horizon
Ses cheveux reflétant les rayons du soleil
Son coeur battant au rythme de ses émotions

Alors qu'elle se dirige vers l'écume blanche, elle pleure
Le sel de ses larmes se mêle au sel marin
Elle compte bientôt s'envoler loin de son malheur
Vêtue de noir et d'une écharpe rouge de satin

Nimbé de tristesse, son esprit quitte son corps
Enveloppe glacée ballotée par les flots
Le courant défait ses beaux cheveux d'or
Son voile remonte vers la surface de l'eau
Ce pétale écarlate, perdu dans l'infini
Cet unique vestige à présent irrécupérable
Prevue du désespoir poignant d'une jeune fille
Disparu à la manière de l'eau dans le sable

 

Iman Benbrahim

Le vert est la couleur de tous ceux qui ont un caractère austère
Chacune de ses nuances illustre cette âme sévère:
Le sapin, pour ceux qui ne s'écartent jamais du droit chemin.
Le gazon, pour ceux qui ne rechigne jamais à l'action.
L'olive, pour ceux qui se sentent à leur place dans les archives.
Le bouteille, pour les âmes cyniques que rien n'émerveille.
L'anis, pour les saintes à la chasteté d'une blanche génisse.
L'amande, pour ceux qui semblent contrôlés par une télécommande.
Le citron, pour ceux qui assurent bien leur fonction de patron.
Le prairie, pour ceux qui vouent un culte à la parfaite symétrie.
Le pomme, pour les dandys à l'allure du plaisant gentilhomme.
L'épinard, pour ceux à l'inflexible rigidité d'une lame de poignard.
Le pistache, pour ceux qui ne supportent pas la moindre petite tâche.
Le malachite, pour ceux qui mènent une vie dégarni de détestables parasites.
Le tilleul, pour ceux qui dès leur jeunesse préparent leur linceul,
Car leur caractère désagréable fera en sorte qu'ils meurent seuls.
En réalité, la sécheresse de ces personnes cache une âme veule,
Une pauvre personne désespérée qui cherche juste un peu de chaleur,
Car sous leur carcasse aride et stérile bat un pauvre et faible cœur.

Le bleu est la couleur de tous les malheureux,
Et chacune de ses nuances reflète ce caractère grisailleux:
Le ciel, pour les pauvres démunis qui dorment dans les ruelles.
L'azur, pour ceux qui survivent en jouant les gros durs.
Le céleste, pour ceux à l'existence ponctuée de notes funestes.
Le nuit, pour ceux qui veulent donner un sens à leur misérable vie.
Le turquois, pour les persécutés à cause de leur foi.
L'aigue-marine, pour ceux qui n'arrivent à se réchauffer qu'à la cocaïne.
L'indigo, pour ceux qui au plus bas aspirent à aller vers le haut.
Le lavande, pour ceux qui ne peuvent satisfaire leur âme gourmande.
Le saphir, pour ceux qui espèrent chaque jour en finir et mourir.
L'outremer, pour ceux qui en ont assez de leur affreuse vie amère.
La pervenche, pour ceux qui souhaitent simplement prendre leur revanche,
Car même s'ils n'ont rien demandé à la cruelle et cauchemardesque vie,
Cette dernière les a tout de même mal loti et pour toujours les a maudits.
Mais tant de crimes ne resterons pas à jamais impunis...

CONNEXION
Avatar
PAS ENCORE DE COMPTE ?

Vous faites partie de l'école AL JABR ?
Alors, rejoignez la communauté des ALJABRIOTES en créant votre compte en quelques clics !

Mot de passe oublié ? - Identifiant oublié ?



eMail (ou identifiant)
Mot de passe






Actualités

9ème Édition de l'opération BAHRI DIMA CLEAN...

Dans le cadre des célébrations relatives à la journée mondiale de l’Océan, l’association BAHRI organise la tournée “BAHRI DIMA CLEAN”, une tournée qui débutera le Dimanche 11 Mai jusqu’au 8 juin 2014 sur les plages d’El Jadida, Oued Cherrat, Mohamm...

AL JABR ÉCOLOGIE : il est temps de réagir... !

AL JABR ÉCOLOGIE est une association fondée par les élèves de l'école AL JABR dans le dessein de faire face à une situation alarmante touchant l'environnement de l'école e...

La Bourse aux Livres aura lieu le Mercredi 25 Juin 2014.

École AL AJBR organise une bourse aux livres qui se déroulera au sein de l'établissement, le Mercredi 25 Juin 2014, permettant ainsi de faciliter à tout le monde l'achat, la vente, l'échange ou...

BAHRI DIMA CLEAN : Programme de la journée du 08 Juin 2014

Journée BAHRI DIMA CLEAN : Afin d'assurer la bonne organisation de l'événement, voici quelques renseignements importants : Nous vous donnons rendez-vous le dimanche 08 juin pour la journée organisée par l’association Bahri Dima Clean à 08h30 deva...

L'école AL JABR accueille ses anciens élèves

Fidèle à ses traditions, l'école Al Jabr a encore une fois accueilli ses anciens élèves le Samedi 12 Décembre 2015. Ces élèves sont non seulement une fiert&...

Forum des métiers et des Formations 2016

Le Forum des métiers et des Formations est l’occasion de rencontrer beaucoup de professionnels et de se renseigner sur les différents métiers et formations. Soyez curieux et préparez vous pour e...


Sondage du mois

Comment avez-vous connu l’existence d'ALJABRIOTES.net ?

à travers un ami - 13.3%
à travers Facebook - 19.2%
à travers Google - 4.2%
à travers Pronote - 11.7%
à travers l'école - 33.3%
à traver YouTube - 1.7%
par hasard - 11.7%
autre - 5%

Total des votes: 120
Le vote pour ce sondage est terminé le: juin 30, 2016

aljabr al jabr aljabriote aljabriotes ecologie evenement école al jabr actualites aljabr écologie al jabr écologie école aljabr ecole al jabr école al jabr étudiants aljabr aljabr casablanca pronote aljabr pronote aljabr aljabriotes.net aljabriote.net mission française casablanca bac français bac réussite maroc aljabr ecole al jabr ecole aljabr collège al jabr lycée al jabr homologué aefe site al jabr ecole aljabr site aljabr site ecole aljabr pronote professeur aljabr école annonces livres scolaires manuels scolaires école al jabr bourse aux livres al jabr journal numérique école al jabr photos bahri dima clean photos école propre élèves al jabr anciens al jabr dates rentrée scolaire école al jabr emplois du temps al jabr affichage des listes calendrier des vacances scolaires école al jabr

Error : Please select some lists in your AcyMailing module configuration for the field "Inscrire automatiquement à" and make sure the selected lists are enabled


Warning: Illegal string offset 'size' in /homepages/31/d387398377/htdocs/ALJABRIOTES/modules/mod_acymailing/mod_acymailing.php on line 219
Bienvenue sur ALJABRIOTES.net...
Conformément aux règles de confidentialité générales, toutes les informations que vous renseignez sur ce site internet restent en l'exclusive possession d'ALJABRIOTES.net. Vos informations ne seront donc ni commercialisés, ni divulgués...
×